Le matériel indispensable

 

Le rasage au coupe-chou nécessite l’acquisition de matériel de préparation et d'entretien.

 

 

-un strop (laniére en cuire):

 

Le passage au cuir est indispensable, il fait parti du rituel de préparation et il devra être effectué avant chaque rasage.

Après vous être rasé, le fil de votre rasoir perdra en efficacité, il sera donc nécéssaire d’effectuer des passes sur le cuir pour re-mettre le fil de votre rasoir dans des conditions optimales de rasage.

 

L’acier et constitué de touts petits cristaux assemblés les uns aux autres qu’on appelle les carbures. 

Lors du rasage, le fil du rasoir entre en contact avec le poil et créé un « stress » dans la structure de l’acier à l’échelle microscopique. 

Ces petits cristaux d’acier qui étaient parfaitement alignés à l’extrémité du fil du rasoir ne le sont plus en fin de rasage et c’est la qu’intervient l’utilisation du cuir qui aura pour fonction de réaligner les carbures afin de redonner au fil toute son efficacité pour le rasage suivant.

 

-Ou une raquette.

A la différence d’un strop, une raquette est un support rigide, elle à ses avantages et pour certains ses inconvénients.

Si je parle d’avantages ce sera généralement les débutants qui en tireront profit parce que une raquette est un support plat et stable et son utilisateur n’aura pas les memes facteurs à gérer que sur une lanière (strop), mais cette planéité et rigidité avantageuse pour un débutant pourra gener un utilisateur confirmé qui joue généralement de la tension qu’un strop peut lui offrir lors de l’affilage.

 

Conseil utilisation du cuir:

L’utilisation du cuir n’est pas quelque chose qui soit difficile en soit mais…. un geste mal effectué peut littéralement ruiner votre fil, alors je vais m’assurer de vous donner les meilleurs conseils pour ne pas que vous abimiez ce dernier. 

 

La pire chose que vous puissiez faire pour abimer le fil de votre coupe-chou lors de l’affilage serait d’exercer une pression dessus, c’est à dire d’appuyer sur le cuir avec votre coupe-chou.

 

Certains utilisateurs très expérimentés le font. Ils ont leurs expériences et leurs techniques, pour ma part je le fais seulement sur des lames ou l’acier est très dure comme une lame en inox ou fortement carburés comme le blue paper steel, et quand je parle de pression je parle d’une pression similaire à celle qu’on exercerait en posant un pansement sur plaie douloureuse…

 

La meilleure solution est donc de n’exercer aucune pression lors de l’affilage et de laisser le poids de la lame travailler pour vous, vous n’aurez qu’à vous concentrer sur une gestuelle latérale en croisant les passes.

 

Généralement, une centaine de passe sur le cuir est une référence avant chaque rasage, mais la aussi ce n'est qu'une question de gout.

 

-Un savon ou créme à raser

 

Il y a des tonnes de marques de savon et de crèmes, de prix, flagrantes et fabrication différentes .

 

J’ai mes préférences comme tout le monde mais il serait mal venu de ma part que de vous orienter vers une marque en particulier car d’une part ce serait du favoritisme et il n’est pas certain que si un savon me convient il en sera de même pour vous.

 

Néanmoins, permettez-moi de vous dire que pour 5 euros vous trouverez j’en suis sure un savon très correct.

 

Conseil utilisation du savon à raser

Laissez votre blaireau tremper dans de l’eau chaude avant votre rasage et versez un peu d’eau à la surface de ce dernier afin de le ramollir.

 

-Egouttez votre blaireau

-videz l’eau en surface qui se trouve sur votre savon

-effectuez une dizaine de tour sur votre savon en frottant avec votre blaireau.

 

Votre blaireau est maintenant chargé de savon, il va falloir monter la mousse.

Mais attention, monter une belle mousse n’est pas quelque-chose d’aussi facil qu’il n’y parait mais rassurez vous cela viendra avec la pratique.

 

Pour savoir si vous avez réussi à monter une belle mousse rien de mieux que de se remémorer vos beaux souvenirs d’enfance avec votre grand-mère ou votre maman quand elles battaient les oeufs en neige.

Une belle mousse à raser a exactement la meme consistance que des oeufs en neige, fluide et onctueuse !

 

 

 

-Un blaireau

 

S'il y a une chose beaucoup plus facile à choisir qu’un rasoir c’est bien le blaireau. 

 

Dans le commerce vous trouverez des blaireaux en poil de blaireau, en soie de porc ou poil synthétique.

 

Le poil de blaireau à cette particularité de retenir l’eau et de la relâcher de façon régulière lorsque l’on fait monter sa mousse dans le mug.

La soie de porc est plus rigide que le poil de blaireau et se gorge vulgairement d’eau mais pour ma part j’ai une préférence pour cette dernière parce que je trouve que la mousse monte plus facilement et comme j’ai la barbe dure, sa rigidité me convient bien pour travailler et ramollir ma barbe.

 

J’en profite pour faire une parenthèse et vous sensibiliser sur l’origine du poil de blaireau. 

Beaucoup de nos petits amis blaireaux viennent de chine… J’ai encore en mémoire l’image de ces petits visons et chiens dépecés vivant pour l’utilisation de leurs poils. Ce serait dommage de faire subir un tel sort à ces petits animaux pour qu’on puisse s’étaler un peu de mousse à raser sur le visage…

Le coupe-chou est ce rasoir à la forme si particulière et à la lame exubérante reconnaissable par tous.Il est composé d'une lame en acier carbone le plus souvent et d'un manche de bois, plastique ou matière animal.
Pour certains le rasoir coupe-chou est indissociable des souvenirs d'enfance passés aux cotés  de leurs grand-père, pour d'autres c'est le rasoir du cow-boy rustre de la cinématographie américaine.
N'ayant plus trop la cote ces dernières décennies,  le coupe-chou connait ces dernières années un gain de recrudescence.
Que ce soit pour des problèmes de boutons, de poils incarnés, de budget ou alors simplement pour réaliser un désir de revenir à des choses, des pratiques plus nobles, de nombreux hommes se tournent vers le rasage au coupe-chou.
A l'inverse du rasoir de sécurité, le coupe-chou nécessite un apprentissage, le coupe-chou se "mérite" pour se dévoiler diront certains.
Symbolisme de virilité , de maitrise et de force, le coupe-chou n'a d'égal jusqu'à ce jour depuis son apparition il y a 5 siècles en qualité de rasage.
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Instagram Icon