Presentation du coupe-chou 

Pendant des années, des décennies, des siècles , le coupe-chou était le seul et unique moyen de rasage pour tous les hommes de cette planète.

Les premiers coupes-choux étaient des wedges (lame pleine), puis l'arrivé des meules et doubles meules ont permis de faire des lames de plus en plus évidées, sonnantes, chantantes etç...

A la fin du 19éme siècle , un homme eut l'idée de créer des lames jetables. Son concept était simple: fabriquer des lames de rasage jetable pour que celles-ci soient remplacées et jetées, il eut l'ingénieuse idée de les monter sur un rasoir qui permettait alors à son utilisateur de se raser en toute sécurité. 

Cette avancé technologique de l'époque avait ses avantages puisque elle permettait de se raser en toute sécurité mais elle à surtout permis à son inventeur de devenir un homme riche dont le nom est mondialement connu, il s'agit de King Gilette, un Canadien immigré aux USA.

Au fil des décennies le rasoir de sécurité a évolué, il y a eut l'invention du multilame, puis du 3 lames, 4 lames et aujourd'hui 5 lames.

Les commerciaux ont tout essayés et n'ont pas manqués d'imagination pour rajouter des artifices toujours plus farfelus les uns que 

 

les autres, vibreur, grille de protection,

bande d'hydratation et ceux que j'oublies tant ils sont nombreux, 

le tout encouragé par des spots publicitaires ou 

des stars du sport ou du cinéma payés à coups de

millions mettent en avant ces grandes innovations.

On n'a jamais fait de rasoirs aussi performants et pourtant on à jamais vu autant d'hommes barbus qu'aujourd'hui, drôle de paradoxe.

Peut-Être que la réalité est qu'en faite les hommes en ont marre de se raser. Peut être qu'ils ne prennent aucun plaisir à utiliser ces multilames et peut-être  que pour beaucoup d'entres eux se raser est devenu inaccessible quand ont sait que le produit le plus volé en grande surface sont les lames de rasoirs.

Pendant ce temps le coupe-chou à vécu ou plutôt survécu sous assistance respiratoire grace à des passionnées que je remercie aujourd'hui car sans eux je ne serais pas en train d'écrire ce texte  et nous comprenons maintenant un peu mieux pourquoi le rasoir droit  a presque disparu.

Aujourd'hui le coupe-chou fait son retour. Ce n'est pas un retour en grande pompe certe mais de plus en plus d'hommes se tournent vers le rasage à l'ancienne, certains évoquent des plaques rouges, des boutons, d'autres n'ont pas les moyens d'acheter des lames si onéreuses et d'autres n'ont carrément jamais été convaincu par les multilames.

Il semblerait qu'aujourd'hui les pseudo avancées  du rasoir multilame plafonnent et force est de constater que leurs fabricants ont pratiquement utilisés toutes  les cordes de leurs arcs pour innover et stimuler le désir du consommateur  à moins qu'ils ne sortent un rasoir 6 lames.

 les avantages de se raser au coupe-chou

-économique: Un rasoir coupe-chou à été conçu pour durer toute une vie et plus, vous pourrez meme le transmettre à votre progéniture .

-Efficacité: Le rasoir multilame agrippe le poil, le tire et le déchire, ce dernier retourne sous la peau et fera un poil incarné, ou plaque rouge. Le rasoir coupe-chou coupe le poil nettement à sa base, c'est pour cette raison que ceux qui utilisent le coupe-chou n'ont pas ce genre de problème.

-Une peau plus jeune plus longtemps: se raser au coupe-chou vous permettra de garder une peau plus jeune plus longtemps parce que son utilisation stimule le tissu cutané et la régénération cellulaire.  A chaque passage une fine pellicule de peau est enlevée ainsi que la couche de sébum, c'est comme un gommage, plus de problème de pores incrustés, peau de bébé garantie.

-Le respect de l'environnement: Puisque il est conçu pour durer plusieurs décennies, se raser au coupe-chou est une pratique écologique et respectueuse de l'environnement.

-Un plaisir retrouvé: Notre mode de vie moderne ou travail et responsabilités familial laissent peu de temps aux hommes pour prendre soins d'eux. Prendre le temps de prendre soins de sa gueule est bon pour l'esprit, se raser n'est plus une corvée mais un véritable plaisir.

-Un atout sexy aux yeux de la gente féminine: Ne riez pas ! Pour une femme , voire son homme manier et dompter sur sur son visage un objet aussi masculin  qu'un rasoir coupe-chou puis se parfumer la gueule à l'eau de cologne est incroyablement sexy. Pas étonnant que James bond se rase au sabre !

Anatomie du coupe-chou

Le rasoir coupe-chou se compose d'un manche ( la chasse)  et d'une lame d'acier carbone ou acier inox

-Le nez : Il peut être carré, rond, français, espagnol

Le dos : Il peut être droit, courbe, et parfois décoré.

Le crochet : Comme son nom l'indique, le crochet et en forme qui désigne son nom mais il peut également se prolonger dans sa longueur, nous parlerons la de "monkey tail" littéralement, queue de singe.

Le tranchant: Généralement le tranchant est droit, mais il est peut être courbe (comme si contre).

Cette géométrie est particulièrement intéressante chez les personnes qui ont une pomme d'Aden saillante et 2 zones creuses en arrière de celle-ci.

L'épaulement: il sert à donner de la rigidité sur une lame très fine comme les lames chantante et sonnante.

La chasse: Elle peut être en bois, matériaux synthétique, animal et parfois même minérale (pierre reconstituée ou corail fossilisé).

L'espaceur: C'est la petite pièce qui sépare les chasses.

Les différentes tailles :

- 3/8 = 0,9 cm

- 4/8 = 1,3 cm

- 5/8 = 1,6 cm  

- 6/8 = 1,9 cm

- 7/8 = 2,2 cm

- 8/8 = 2,5 cm

Plus d'info sur le blog Paul Auguste
Le coupe-chou est ce rasoir à la forme si particulière et à la lame exubérante reconnaissable par tous.Il est composé d'une lame en acier carbone le plus souvent et d'un manche de bois, plastique ou matière animal.
Pour certains le rasoir coupe-chou est indissociable des souvenirs d'enfance passés aux cotés  de leurs grand-père, pour d'autres c'est le rasoir du cow-boy rustre de la cinématographie américaine.
N'ayant plus trop la cote ces dernières décennies,  le coupe-chou connait ces dernières années un gain de recrudescence.
Que ce soit pour des problèmes de boutons, de poils incarnés, de budget ou alors simplement pour réaliser un désir de revenir à des choses, des pratiques plus nobles, de nombreux hommes se tournent vers le rasage au coupe-chou.
A l'inverse du rasoir de sécurité, le coupe-chou nécessite un apprentissage, le coupe-chou se "mérite" pour se dévoiler diront certains.
Symbolisme de virilité , de maitrise et de force, le coupe-chou n'a d'égal jusqu'à ce jour depuis son apparition il y a 5 siècles en qualité de rasage.
  • Facebook Basic Black
  • Twitter Basic Black
  • Black Instagram Icon